AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fan-Fiction

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38
AuteurMessage
Linoa
Leyton and Neyton addict
Leyton and Neyton addict
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10671
Age : 30
Date d'inscription : 01/11/2006

Profil
Humeur:

MessageSujet: Re: Fan-Fiction   Jeu 29 Mar - 22:59

wooohhhh !!!!! c'est con tout ca, j'aime le Leyton, mais sur ce coup la, il a vraiment déconné !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seyma Murray
Chad is Mine
 Chad is Mine ♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14629
Age : 28
Date d'inscription : 21/01/2007

Profil
Humeur:

MessageSujet: Re: Fan-Fiction   Jeu 29 Mar - 23:04

Beyton forever serieu !!
Lucas jvais le défoncer Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-baby-seyseys-life.skyrock.com/
| peyton |
" Pete Wentz addict <3 "

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1128
Age : 26
Lieu : Au Concert des Arctic Monkeys :D
Etudes : Jamie Cook (L)
Loisirs : etre sur mon pc et regarde les freres scott
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: Re: Fan-Fiction   Jeu 29 Mar - 23:16

brendon : peyton ne pleure pas tu sais bien que je deteste te voir pleuré , on va sarrang" okay , hum tu est de combien de t'en ?
Pey : 2 semaine
Brendon : okay et la limite ses de deux mois donc on n'a deux mois pour prendre une désiscion , hum tu devrai allé voir lucas non ?
Pey : lui jveut plus le voir , non mais ta vu comment il me parle , et il dit qu'il m'aime !

ce soir la au tric :
Pete : hey tree hill ! vous eté pres a bougé ?
Le public : WOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu !!!!!!!
Dans les loges :
Brooke : alors tu est enceinte de brendon !
Pey : ouais
Brooke : jte lavais dit , mais jcroyais que sa aurrais été de lucas
Pey : ben non ses de brendon tu vois
Luke rentre dans le loge
Luke : hey brooke !
brooke : toi sort d'ici peyton ne veut pas te voir !
Luke : mais ch'ui pas venu pour .......
Brooke : jm'en fous d'égage non mais ta vu comme tu parle a ma meilleur amie ses aussi dure pour elle que pour brendon !
Luke : alors ses lui le pere je suposse !
Brooke : ta tout compris maintenant va t'en !!!
il part
apres quelque minute brendon arrive dans les loge ou dormais peyton aprés cette dure journée
brendon : peyt ...
Brendon ( parlant tout seul ^^ ) : oh tu dort , jcomprend apres cette journée ! tu doit te demandé comment je garde le sourire avec ce qui nous attend , ben voila j'ai toujours aimé les enfant et sa ne me dérangerais pas d'en avoir un avec toi et peut etre .......
brooke reviens
brooke : oh désolé
Brendon : ses rien rentre
Brooke : elle ses endormie ! jcomprend la pauvre
Brendon : ouais ses sur
brooke : toi tu est encore amoureux d'elle et sa ce voit
Brooke : ( sourire )

maintenant vous preféré que peyton garde l'enfant et ce remet avec brendon ? ou quelle ce fassent avorté et retourne avec lucas malgres comment il lui a parlé mechament et qui prend vite ses chose mal et que normalement il devrai etré heureux que celle qui l'aime etais peut etre en train de porté son enfant ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://addict-ryan.skyrock.com/
Linoa
Leyton and Neyton addict
Leyton and Neyton addict
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10671
Age : 30
Date d'inscription : 01/11/2006

Profil
Humeur:

MessageSujet: Re: Fan-Fiction   Jeu 29 Mar - 23:29

vaut mieu son bonheur, et qu'elle reste avec Brendon, mais qu'elle perde l'enfant..... ensuite, bah elle se rapproche de Luke qui la réconforte et tout, pis v'la I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sosso
Mrs Foster <3
Mrs Foster
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6465
Age : 25
Etudes : En 1ère ES =)
Date d'inscription : 08/12/2006

Profil
Humeur:

MessageSujet: Re: Fan-Fiction   Jeu 29 Mar - 23:34

Brendon est plus gentil que Luke .. allez j'avoue ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
x-peyton-lucas-x
Leyton TLA ♥
avatar

Féminin
Nombre de messages : 563
Age : 27
Lieu : Dunkerque (59)
Etudes : Lycéenne ~ ST2S
Date d'inscription : 20/12/2006

Profil
Humeur:

MessageSujet: Re: Fan-Fiction   Dim 1 Avr - 3:34

jadore mé jveu du leyton Smile

sinn vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-peyton-lucas-x.skyblog.com
| peyton |
" Pete Wentz addict <3 "

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1128
Age : 26
Lieu : Au Concert des Arctic Monkeys :D
Etudes : Jamie Cook (L)
Loisirs : etre sur mon pc et regarde les freres scott
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: Re: Fan-Fiction   Dim 1 Avr - 18:01

Apres le concert peyton ce reveille :
Pey : outtch ma tete !
Brendon : ah tes reveillée , enifn ! ( sourir )
Pey : j'ai dormi beaucoup ?
Brendon : deux heure vers la
Pey : Ohh , hum tu veut faire quoi pour le bébé ?
Brendon : je sais pas trop jveut bien l'avoir cette enfant mais je ne sais pas si toi tu a toujours des sentiment pour moi ou luke car si tu aime toujours lucas sa ne serre a rien de gardé le bébé !
Pey : ouais mais vu comme lucas ma parlé enfin comment il la pris sa ne me rasure pas trop si sa aurrais eté de lui je pense qu'il maurais quitté
Brooke arrive avec pete :
Brooke : ah tes reveillée peyton !
Pey : ben oui sa se vois non !
Brooke : ( rire )
Brooke : tu va faire quoi pour le bébé ?
Pey : je sais pas et vu que toi et pete vous ete la jvoudrais savoir votre avis sur le comportement de lucas , sa serrais bien si je reste avec lui car mes sentiment pour sont en train de senvolé !

alors ? ses cours je sais vous pensez qu'es ce que va dire brooke et pete pour le conseille de pey ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://addict-ryan.skyrock.com/
Sosso
Mrs Foster <3
Mrs Foster
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6465
Age : 25
Etudes : En 1ère ES =)
Date d'inscription : 08/12/2006

Profil
Humeur:

MessageSujet: Re: Fan-Fiction   Dim 1 Avr - 20:26

En même temps, Brendon est toujours fou amoureux de Pey ... et Lucas ben j'saiis pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linoa
Leyton and Neyton addict
Leyton and Neyton addict
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10671
Age : 30
Date d'inscription : 01/11/2006

Profil
Humeur:

MessageSujet: Re: Fan-Fiction   Dim 1 Avr - 20:46

J'me demande ce qu'ils vont repondre !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fan-Fiction   Dim 1 Avr - 21:31

Vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Jersey
* My Boyfriend is Quentin Mosimann *
* My Boyfriend is Quentin Mosimann *
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4046
Age : 26
Lieu : Close To you ^^
Etudes : Une Intello en puissance ^^ MDR
Date d'inscription : 14/09/2006

Profil
Humeur:

MessageSujet: Re: Fan-Fiction   Sam 28 Juil - 16:12

Bon Voilà ma fic préféré ^^ elle est tragique mais j'adore l'auteur qui écrit vraiment trop bien ^^

Fonce...

Elle faisait gronder le moteur de son auto. Ses yeux regardait le feu au dessus d’elle. Il venait de passer au vert. Elle ne bougeais pas, elle resta les yeux fixés sur la route qui s’étendais devant elle, interminable. Aujourd’hui, elle venait de prendre une décision. La vie ou la mort. C’était un jour spécial, un jour douloureux. Il y avait 7 ans que sa mère s’était tuée en grillant un seul feu sur cette route qu’elle ne pouvait plus emprunter sans en avoir le coeur serré. La journée était calme et ensoleillé ce qui ne correspondait pas a l’état d’esprit de Peyton Sawyer en ce jour du souvenir. Dans son coeur, le ciel était gris et sombre comme en un jour d’orage, un jour de deuil.
Elle se souvenait de ses années passées sans elle, la personne qui comptait le plus dans sa vie. Elle n’avait jamais vraiment fait son deuil, elle avait juste occulté la souffrance et c’est pour cela, qu’elle se retrouvait ici, sur cette route, pour essayer de comprendre...Pourquoi elle ? Elle n’avait fait qu’une faute, mais elle lui avait été fatal.
Peyton compte les secondes. Bientôt elle pourrait commencer. Commencer à défier sa destinée. Le feu passe au rouge et elle démarre en trombe, les yeux toujours fixés sur la route, indifférente au klaxon des autres voitures sur son chemin. Elle roule, les cheveux au vent et le soleil dans les yeux. Elle ressent soudain de l’excitation à voir qu’elle peut passer tous les feux sans encombre mais en même temps une colère sourde l’envahie. Elle venait de griller trois feux, et elle était toujours vivante.
Soudain elle s’arrêta au feu vert et attendit patiemment qu’il passe au rouge. Elle n’en avait pas encore assez, il lui fallait plus, elle devait prouver au destin qu’elle le contrôlait, que rien ne saurait se mettre en travers de sa route. Ses mains tremblaient et pourtant elle gardait une parfaite maîtrise de la voiture pour le moment. Elle fonçait tout simplement sans regarder ni à droite ni à gauche et sans ralentir, elle n’avait plus le temps d’attendre... Il lui fallait tenter le sort maintenant sinon elle n’en aurait jamais plus le courage. Une voiture s’arrêta derrière elle, puis une deuxième et des cris retentirent. Elle ne les entendit pas, elle voyait le fantôme de sa mère devant elle sur cette route, la route où sa vie s’était arrêtée. Elle lui murmura doucement dans le vent. Peyton ne l’entendait pas, les larmes coulèrent sur ses joues et la colère reprit le dessus. Les automobilistes la dépassèrent en lui lançant de furieux regards.
Elle appuya sur l’accélérateur. Les mains crispés sur le volant elle brûla tous les feux quand soudain elle se mit à hurler vers le ciel. Ses mains dérapèrent, et elle envoya la voiture sur le bas côté. Elle éteignit le moteur et posa la tête sur le volant prise d’un sanglot incontrôlable. Soudain il s’approche, l’appel, mais elle ne semble pas l’entendre.

-Laisse moi.
-Arrête qu’est ce que tu fais ? Je t’ai vue griller le feu !

Elle releva soudain la tête et redémarra la voiture. Elle recula pour se repositionner sur la route et voulu à nouveau démarrer quand il monta soudain coté passager.
-Je ne te laisserais pas recommencer.
-Alors tu vas mourir avec moi !

Elle démarra et roula de plus en plus vite pour atteindre le nouveau feu qui était au rouge. Lucas s’agrippa à la portière, le vent gronda, elle semblait prise de folie. Il la regarda et vit dans ses yeux toute la colère et la tristesse qu’elle pouvait ressentir. Il eut peur pour elle, mais aussi peur pour lui. Elle semblait déterminer à les envoyer dans le mur, que faisait-il ici avec elle ?

Elle se mit à parler.

- Tu sais pourquoi je suis là aujourd’hui ? Je fête un anniversaire à ma façon. Qui écrit notre destin ? Elle est morte en grillant un seul feu et moi je viens d’en passer 5 sans problème. Etait-il écrit dès le départ qu’elle devait mourir sur cette route, à cette heure là ? As-tu une réponse à cela Lucas ? Toi qui as toujours réponse à tout ! Tu n’a pas échafaudé une hypothèse ridicule sur la mort et le destin ce week end ? Moi j’ai eu tout le temps d’y réfléchir et j’en suis arrivée à la conclusion que le destin n’est que foutaise, car c’est moi qui décide de ma vie, je la contrôle Lucas. Peux tu en dire autant ? Pourquoi es tu monté dans cette voiture, tu ne vois pas que nous sommes voués à nous écraser sur cette route tous les deux ? Tu ne pourras pas me faire changer d’avis. C’est mon défi, non le tien, je ne t’ai rien demandé, je veux juste savoir la vérité et c’est sur cette route que je vais la trouver. Je vais continuer a griller les feux alors je te conseille de descendre au prochain feu si tu ne veux pas mourir...
-Peyton, tu ne veux pas mourir, murmura t-il en la fixant. Tu es en colère, je le sais, mais rien ne peut changer ce qui s’est passé il y a 7 ans. Arrête de te punir, tu n’y es pour rien.
-C’est à cause de moi qu’elle était sur cette route Lucas, Hurla t-elle Elle venait me chercher à l’école. Je l’ai attendue, mais elle n’est jamais venue. Et mon père est arrivé ! Je n’oublierais jamais son regard ce jour-là. Il faisait bonne figure devant moi, mais je savais bien qu’il était brisé tout comme moi...Que nous restaient-ils ? Je n’avais plus vraiment de famille, et mon père a noyé son chagrin comme il a pu...Il est parti sur l’océan et comme ça il n’a jamais perdu espoir, alors que moi...Je suis restée dans cette ville avec son souvenir et jamais, tu m’entends, jamais je n’ai pu oublier.
-Elle faisait ce trajet tous les jours Peyton, ce n’est que le hasard, une coïncidence...Je ne peux pas vraiment prétendre que je comprends ce que tu ressens parce que je n’ai jamais vraiment perdu quelqu’un, mais je suis là avec toi aujourd’hui et je peux ressentir ce que tu ressens., je souffre avec toi, ne me rejette pas...

Elle accéléra soudain et franchit un nouveau feu sous les cris des automobilistes en colère. Lucas avait fermé les yeux, il avait pu sentir toute la détermination qu’elle avait à mener ce projet à son terme. Ses mains étaient agrippées à la portière comme celle de Peyton au volant. Ses yeux étaient durs, il n’y avait déjà plus de vie, ni d’espoir en eux. Une voiture rouge arriva du coté gauche. Peyton qui l’avait vu ne fit rien et la voiture se rapprocha dangereusement dans un concert de klaxon. Lucas prit le volant des mains de Peyton qui se débattit comme une furie pour le récupérer. Il tourna le volant vers la droite et la voiture rouge les frôla de peu. Elle le repoussa et reprit le volant en main. Elle freina brusquement et Lucas se retint de justesse. Elle était au milieu de la chaussée et suscitait la curiosité des passants. Elle rejeta ses cheveux en arrière et le fixa intensément les yeux enflammés par la colère.

-Sors de ma voiture ! Si mon destin ne se trouvait pas sur cette route j’aurais réussi à éviter la voiture sans toi !
-Je ne te laisserais pas seule, je n’ai pas envie que tu t’écrases contre le prochain mur.

Il avait presque hurlé et elle était touchée par son comportement.

Je reste ! Dit-il avec aplomb

Elle redémarra en trombe, faisant crisser ses pneus. Elle alluma soudain l’autoradio et la musique lui battait les oreilles. Ses yeux étaient comme animés, ses lèvres égrenaient les paroles de la chanson qui passait sur les ondes... Elle augmenta le volume jusqu'à ce qu’il couvrit le bruit du moteur.
Elle était arrêtée au dernier feu vert de la route. Cette route amenait à quitter la ville et débouchait sur une autoroute. Si elle devait rencontrer son destin c’était sa dernière chance. Les mains de Lucas tremblaient. Il fixait la route. Ce carrefour était le plus dangereux de la ville. Il s’enfonça dans son siège et regarda Peyton. Une seule et unique larme roulait a présent sur sa joue droite. Il s’approcha d’elle et l’essuya. Elle lui sourit. Il avait réussi à faire naître dans ses yeux l’espace d’une seconde, l’espoir qu’elle avait passée sa vie à chercher.

-Il est encore temps Lucas ! Je peux le faire seule.

Il secoua la tête et prit sa main.

-Je vais rester avec toi Peyton, je vais te tenir la main, je vais te dire que quoi qu’il puisse se passer, rien n’arrive par hasard, tout a une raison d’être...Je ne pourrais jamais descendre ici et te laisser affronter ce dernier feu sans moi. Je ferais n’importe quoi pour toi. Je t’aime.

Peyton sourit soudain. Malgré la douleur qu’elle ressentait, elle savait qu’elle ne serait plus seule face à cette longue route qui lui faisait faire d’horribles cauchemars. Elle serra sa main très fort dans la sienne puis la posa de nouveau sur le volant. Son coeur battait la chamade et ses lèvres tremblaient. Elle avait l’horrible impression de voir sa mort au bout du chemin la fixer et lui tendre la main. Elle la sentait près d’elle depuis quelques temps déjà mais elle avait chassé ce sentiment ridicule que sa vie devait se finir sur cette route où tout avait commencé. Il y a 7 ans le même jour elle avait eu l’impression que son coeur ne battait plus, qu’il lui avait été arraché et elle espérait tant le retrouver en parcourant ce long chemin et en testant sa mort. Elle s’étendait à des kilomètres vers l’autoroute et Peyton eut l’impression de voir un mirage au loin... Le soleil semblait briller encore plus et la chaleur les enveloppait de sa présence protectrice pourtant elle sentit une goutte, unique et solitaire tomber du ciel, comme une seule et unique larme sur sa joue.
Tous deux regardaient le feu qui passa soudain au rouge. Elle démarra dans un fracas de tôle. Elle accéléra et la voiture la frappa au moment où elle allait presque atteindre l’autoroute. Les pneus crissèrent et les passants s’immobilisèrent. Des cris retentirent quand la voiture de Peyton fit un tonneau et s’immobilisa sur le bord de la route.
...
Le conducteur avait perdu le contrôle de son véhicule sous la violence du choc, mais avait réussi à se redresser à temps. Il était sain et sauf. Il sortit du véhicule avec difficultés et regarda l’autre voiture.
Un silence se fit entendre, l’autoradio s’était tu. Les nuages obscurcirent soudain le ciel bleu et une pluie fine se mit à tomber...




Fatalité ?

Les gouttes tombèrent lentement du réservoir sur le sol et une odeur d’essence envahit l’air. Les passants s’agitaient et certains appelaient les secours avec leurs téléphones portables. Le conducteur de l’autre voiture accidentée n’osait pas s’approcher du lieu du sinistre. Rien ne bougeait. Une chape de plomb s’abattit sur la ville au moment où l’orage éclata.
Une main pendait hors de la fenêtre coté conducteur, une main tachée de sang.
Lucas ouvrit soudain les yeux. Sa tête semblait sur le point d’exploser et son tee-shirt était taché de sang. Il porta la main à son visage et sentit le sang chaud couler le long de sa joue.

-Peyton...murmurât-il

Sa tête était affalée sur le dossier de son siège et ses yeux étaient clos. Une longue estafilade lui barrait le front, elle avait été retenue de justesse par l’air bag qui l’avait sauvé d’une mort certaine. Elle aurait tout simplement traversé le par brise et aurait fini sa route sur l’asphalte, brisée. Il se rapprocha d’elle et l’appela à nouveau. Elle ne bougea pas. Il pris sa main et tata son pouls. Il était faible et filant. Il l’embrassa sur la joue et la sentit froide sous ses lèvres.

-On peut encore gagner Peyton. Ce n’est pas ton destin de mourir ici je le sais, je le sens...

Les sirènes des ambulances se firent entendre. Un éclair jaillit soudain du ciel et Lucas sursauta. Il lui semblait que cette scène était toute droite sortie d’un de ses pires cauchemars. L’orage, le sang, les sirènes hurlantes et la mort. Si proche d’eux alors qu’ils venaient à peine de commencer à vivre. Cela lui fit pleinement prendre conscience que la jeunesse n’était pas invulnérable et que même si cela peut sembler injuste, la mort peut faucher n’importe qui, n’importe quand.
...
Les ambulanciers arrivèrent et les secours aux blessés s’organisèrent immédiatement autour de Peyton et de Lucas. Ils sortirent Peyton la première et la transportèrent sur une civière vers l’ambulance. Elle fût branchée à d’innombrables machines qui testaient ses fonctions vitales. Les ambulanciers prirent ensuite Lucas en charge mais ses blessures étaient légères. Sa vie n’était pas en danger.
Peyton était livide et ses lèvres étaient déjà bleues.

-Hémorragie interne...murmura un ambulancier

Lucas monta dans l’ambulance et prit la main de Peyton. La perfusion s’écoulait lentement et sa respiration était faible. Sa poitrine se soulevait à peine.

-Ne meurs pas...

Une seule et unique larme coula sur sa joue, comme la seule et unique goutte de pluie qui avait frôler Peyton avant qu’elle ne s’écrase sur le bas côté. Il se prit à maudire ce destin qu’il avait ardemment défendu devant une Peyton sceptique et pessimiste qui ne croyait plus en rien.
L’ambulance démarra en trombe et rejoignit la route de l’hôpital.
Elle émit un faible gémissement à travers les brumes de son coma. Lucas se rapprocha de sa bouche pour entendre son faible murmure :

-Maman...

Il sentit son coeur se serrer et soudain éclata en sanglots au-dessus du corps meurtri de Peyton. Elle semblait agoniser.

-Que va-t-il lui arriver maintenant ? demanda Lucas aux infirmiers.
-Il faudra sûrement l’opérer, endiguer le flots de sang dans son organisme et réparer les dégâts causés à ses organes vitaux.

Lucas baissa la tête. Il arrivèrent à l’hôpital et s’arrêtèrent devant l’entrée des urgences. Les médecins emportèrent Peyton, et Lucas fût conduit dans une salle pour recoudre sa plaie.
...
Il ne ressentait pas la douleur quand l’infirmière fit pénétrer le premier fil sous sa peau. Il ne pensait qu’a Peyton. Il revoyait son visage taché de sang et ce mot qu’elle avait prononcé comme si elle voyait déjà son fantôme. L’infirmière passa de l’antiseptique sur ses plaies et il grimaça. Son regard était fixe et sans vie. Il avait honte de son comportement, il aurait du lui enlever le volant une seconde fois. Il avait peur aussi, peur qu’elle ait vraiment raison et que son destin ne se trouvât sur cette route qui avait déjà tuée sa mère. L’infirmière lui mit un pansement et lui dit de s’allonger. Le médecin viendrait lui donner des nouvelles. Il resta là, de longues minutes à fixer le plafond, l’esprit vide. Lui qui avait toujours trouvé une raison à chaque événement qui survenait sur cette terre restait impuissant face à celui-ci. Ou était la justice ?
Il fût tiré de ses sombres pensées par un médecin. Il pénétra dans la pièce avec ce regard, ce regard étrange qui faisait frissonner Lucas. Il se leva péniblement. Il avait toujours mal à la tête et ses mouvements semblaient lourds et lents.

....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jerseeey.skyrock.com/
Jersey
* My Boyfriend is Quentin Mosimann *
* My Boyfriend is Quentin Mosimann *
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4046
Age : 26
Lieu : Close To you ^^
Etudes : Une Intello en puissance ^^ MDR
Date d'inscription : 14/09/2006

Profil
Humeur:

MessageSujet: Re: Fan-Fiction   Sam 28 Juil - 16:15

-Nous l’avons opérée. Nous n’avons pas pu éradiquer l’hémorragie, nous ne pouvons plus rien faire.
-Comment cela vous ne pouvez plus rien faire ? Vous êtes médecin, c’est votre métier de sauver les personnes qui entrent ici.
-Sauf quand le cas est désespéré.

Lucas trembla de tous ses membres. Il du se tenir aux barreaux du lit et quand il releva la tête pour fixer son interlocuteur, il semblait agoniser lui aussi.

-Elle...
-Elle est inconsciente. Seulement son organisme ne pourra plus fonctionner bien longtemps, le choc a été trop violent. Son coeur bat et elle peut respirer mais lentement elle va...
-Mourir.
-Je suis désolé. Croyez moi. j’aurais voulu faire plus pour elle, mais la médecine a aussi ses limites.

Le médecin sortit lentement de la pièce en laissant Lucas seul. Il avait besoin de temps pour admettre que le destin était inéluctable, que Peyton allait mourir, que malgré tout ce qu’il aurait pu dire ou faire, c’était sa destinée. Elle aurait pu être seule dans cette voiture aujourd’hui, elle aurait pu brûler tous ces feux sans lui. Mais il avait choisi d’être là, avec elle et de lui tenir la main jusqu’au bout, quoi qu’il puisse advenir d’eux...
Il se leva, passa une main sur son visage et quitta la pièce en direction de la chambre de Peyton. Il s’arrêta sur le seuil et la regarda. Elle semblait dormir. Il s’approcha et lui prit la main.

-Je t’avais promis d’être la. Je t’avais dit que je te tiendrais la main et que, qu’importe ce qui pourrait se passer je serais toujours à tes cotés. Je suis là Peyton.

Une larme coula sur sa joue. Le bruit de l’électrocardiogramme était le seul son qui se faisait entendre dans la chambre vaste éclairée par la lumière. Il y a peu de temps encore, l’orage grondait, mais le temps semblait capricieux aujourd’hui, capricieux comme le destin.
Lucas étala les longues boucles blondes de Peyton sur l’oreiller et lui caressa le visage. Elle semblait sourire dans les brumes de son songe. Elle avait l’air heureuse.

-Je vais prévenir ton père et Brooke et puis Nathan et...

Sa voix se cassa. Il pressa la main de Peyton contre sa joue et resta de longues secondes ainsi.
Soudain il releva les yeux et elle le fixait. Ses yeux étaient grands ouverts et elle le regardait.
Il sursauta.

-Peyton ?
-J’ai perdu Lucas.
Les larmes coulèrent à nouveau sur ses joues. Peyton détourna le regard vers la fenêtre. L’horrible prémonition qui l’avait assaillie était sur le point de se concrétiser. La douleur et la mort se rapprochaient d’elle, elle ne pouvait plus les fuir, elle devrait leur faire face. Elle l’avait choisie, elle avait joué avec le destin et le destin s’était chargé de la châtier.

-Dors. Je serais là à ton réveil. Tout le monde sera là.
-Je n’ai besoin que de toi...murmura t-elle en souriant
-Je me sens tellement coupable de t’avoir laissé franchir ce dernier feu.
-Ce feu je devais le franchir Lucas. Je vais t’expliquer...Je...me sentais tellement mal dans ma vie, j’avais le sentiment étrange que rien ne se passerait comme je l’avais souhaité. Et tu vois ? J’avais raison. Je savais que ma vie se terminerait sur cette route Lucas. Cela fait quelques temps déjà que j’y pense, je ne voulais pas que tu sois là pour assister à cela mais quand tu m’a pris la main, je n’ai plus eu peur.

Leurs vies étaient à présent intimement liées. Ils avaient affronté la mort ensemble, mais l’un d’eux s’était brûlé les ailes. Il avait enfin compris. Il l’aimait, comme il n’avait jamais aimé aucune fille avant elle. Mais il allait la perdre. Elle allait le quitter pour toujours. Il sentait un vide énorme en lui comme si elle était déjà partie et en quelque sorte c’était le cas. Il l’avait perdue quand elle avait accéléré et grillé le dernier feu qui la séparait de sa mort prochaine.
Peyton ferma doucement les yeux. Lucas la regarda quelques secondes puis s’assoupit à son tour.
Lucas eu un sommeil agité, il avait si peur du lendemain. Un lendemain sans Peyton, sans son sourire, sa joie de vivre...
Les battements du coeur de Peyton ralentissaient, sa respiration s’alourdissait, le moniteur émit un bruit sourd...
Lucas ouvrit soudain les yeux...



Ne t’endors pas...

Le médecin entra soudain dans la chambre. Il se précipita vers elle et tata son pouls. Lucas s’était éloigné du lit. Son coeur lui faisait mal, il sentait qu’il allait la perdre que le moment était arrivé, alors il serra les poings et lentement ferma les yeux, occultant tous les sons qui résonnaient dans la pièce. Le médecin administra à Peyton un antalgique, car il le savait, elle souffrait. Le sang qui coagulait dans son corps détruisait ses organes vitaux, ralentissant leur fonctionnement.

-Ne vous éloignez pas monsieur Scott. Il n’y en a plus pour longtemps. Je suis désolé.

Il sortit la tête basse. Une fois encore il avait l’impression de faillir à son serment d’Hippocrate. Il avait fait tout ce qu’il pouvait pour l’aider et pourtant il se sentait impuissant face à cette adolescente qui ne tarderait pas à rendre son dernier souffle avant même d’avoir commencé à vivre. Il s’en voulait de ne pas pouvoir la sauver. Il voyait ce jeune homme qui était présent dans sa chambre et qui la veillait et sentait son coeur se serrer en pensant aux lendemains sans soleil et sans âme qui l’attendait.
Lucas faisait les cents pas dans la chambre. Il n’arrivait pas à rester tranquillement assis a coté d’elle. Il ne pouvait pas lui tenir la main et la rassurer alors que lui ne savait plus ce qu’il devait croire et s’il avait encore foi en la vie. Il s’arrêta devant la fenêtre et regarda au dehors. Le soleil brillait encore. Il semblait qu’il continuerait de briller sur la ville même après que Peyton eut rendu son dernier soupir. Par contre le soleil ne brillait plus dans le coeur de Lucas ni des autres personnes qui faisaient partie de sa vie.
Peyton gémit soudain et il se rapprocha d’elle, le coeur battant. Il avait peur. Il ne voulait pas la laisser s’en aller. Il lui prit la main comme pour la retenir. Elle ouvrit à nouveau les yeux et lui sourit. Son sourire était paisible, elle ressemblait à un ange. Il apposa sa tête sur l’oreiller à coté de celle de Peyton et commença à lui parler doucement, dans un murmure...

....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jerseeey.skyrock.com/
Jersey
* My Boyfriend is Quentin Mosimann *
* My Boyfriend is Quentin Mosimann *
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4046
Age : 26
Lieu : Close To you ^^
Etudes : Une Intello en puissance ^^ MDR
Date d'inscription : 14/09/2006

Profil
Humeur:

MessageSujet: Re: Fan-Fiction   Sam 28 Juil - 16:32

-Tu sais quel est mon rêve ? Bien sûr le basket tient une place importante dans ma vie mais je ne crois pas que soit cela ma voie. Je suis peut être un bon joueur mais je ne le resterais pas éternellement. La seule chose qui puisse être gravée dans le temps c’est l’écriture Peyton. Elle laisse une empreinte dans ce monde et le rend moins dur à supporter pour nous toutes, les âmes en peine. Je voudrais devenir écrivain. Depuis que je suis tout petit j’ai le sentiment que c’est avec les mots que l’ont peut guérir toutes les blessures de la vie. J’ai envie de donner au monde un peu de ma créativité, de mon imagination et de mes rêves. Un jour, je sais, que même si c’est un long et douloureux chemin, j’y arriverais. Je pourrais enfin me libérer, parler de tout ce qui me tient à coeur. Tu seras fière de moi Peyton. Tu es la seule à qui je parle de cela. Je n’ai jamais osé avec personne, même pas avec ma mère. C’est tellement difficile de se livrer à un être humain, nous sommes tellement faillibles, les secrets sont toujours durs à préserver. Je n’ai jamais eu confiance en personne, enfin je veux parler d’une réelle confiance, sans moment de doute ni peur d’être trahi.
-Mon rêve c’est de produire ma propre musique...Tu trouves ce rêve ridicule ? Par rapport aux tiens il n’a pas autant de prestige.

Peyton sourit tristement. Elle venait de se rendre compte que ce rêve là non plus ne verrait jamais la lumière du jour.

-Aucun rêve n’est ridicule Peyton. Mais j’ai une peur irrationnelle qui me taraude. J’ai peur qu’une fois mon rêve réalisé, je n’ai plus aucune raison de vivre, enfin je veux dire, je n’aurais plus rien à quoi me raccrocher, rien qui me fasse avancer, évoluer, espérer. J’ai peur de l’avenir. Je le vois flou et incertain. J’ai peur sans toi.
-On est toujours seuls Lucas. Je l’ai compris aujourd’hui quand j’ai grillé tous ces feux. On meurt toujours seul. Une personne peut nous tenir la main et nous parler pendant des heures mais le voyage, personne ne peut le faire à notre place.

Elle détourna a nouveau les yeux. Lucas prit son visage entre ses mains. Ses yeux semblaient tristes, même s’il avait l’air confiant. Il ressentait à nouveau cette crainte, la crainte d’être seul face a tous ses démons, ceux qui le torturaient la nuit quand il ne pouvait pas dormir, et ceux qui le poursuivaient chaque fois qu’il croyait avoir enfin touché au bonheur. Il n’était jamais heureux très longtemps, le destin venait toujours lui rappeler que la vie était un long et douloureux chemin et que rien n’est jamais acquis. Mais par chance, on pouvait quelques fois espérer, que nos rêves les plus fous se réalisent, et c’est à ce moment-là que nous nous rapprochons de l’idéal du bonheur désiré.

-Je veux que tu me fasses une promesse Lucas.

Il la fixa intensément. Il ressentait toute la passion qu’elle mettait dans ses derniers propos.

-Je veux que tu écrives ce roman. Je sais qu’il est déjà prêt dans ta tête, qu’il n’attend plus que d’être couché sur le papier. Parle avec ton coeur et tu ne pourras jamais te tromper.

Elle baissa les yeux.

-J’ai un aveu à te faire. J’ai l’horrible sentiment d’avoir brûlé ma vie, de m’être lancée dans tous ces excès pour me prouver que je n’étais pas sur cette terre pour rien, que j’avais un but, une raison d’être. J’ai tout ce qu’une fille de mon âge peut désirer et pourtant je me sens incomplète, insatisfaite. Ici c’est ma finalité Lucas. Je n’ai rien apporté a personne...
-Ne dit pas cela, murmura t-il les larmes au yeux. Tu m’as tant apporté Peyton Sawyer, tant apporté en peu de temps. Je nous vois ici tous les deux et je n’ai qu’un seul regret.

Il s’approcha d’elle et leurs lèvres se joignirent. Ce fût un baiser léger, presque aérien. Les larmes coulèrent sur les joues de Peyton. Elle regrettait de ne pouvoir lui offrir plus que ce simple baiser, dans cette chambre d’hôpital, alors qu’elle attendait lentement que son corps l’abandonne. Elle lui sourit et il eut un vague aperçu de ce qu’aurait pu être leur avenir ensemble, et à cette pensée, il dût retenir un nouveau sanglot. Ils auraient pu être heureux ensemble, il le sentait.

-Il n’y a que toi pour me faire sourire, même dans de telles circonstances, s’exclama t-elle.
-Je suis là pour cela gente demoiselle.

Ils rirent. Les yeux de Peyton lentement se fermaient et Lucas la regarda le regard embué par la tristesse.

-Attends...
-J’ai un drôle de sentiment Lucas, Je suis légère, je vole, tu me vois...
-Pas encore Peyton, je ne veux pas te perdre.
-Tu ne me perds pas...

Sa respiration se fit lourde et lentement la vie quitta son corps. Comme une brise légère, elle expira.
...
Lucas approcha son visage du sien et ferma les yeux à son tour, occultant le long BIP qui résonnait dans la pièce. Il lui semblait qu’on lui arrachait le coeur, ses mains tremblaient à nouveau et les larmes coulèrent de plus belle sur ses joues sans que rien ne puisse l’arrêter.
Il se sentait redevenu enfant et toutes ses peurs irrationnelles sur la mort refaisaient surface. Il ne voulait pas la quitter, même quand le médecin le tira hors de la pièce après avoir constaté le décès. Il regardait sans cesse en arrière comme s’il s’attendait à ce qu’elle ouvre soudain les yeux, par miracle. Il n’avait pas encore renoncé à sa foi en la vie. La blessure était profonde et à cet instant, il lui semblait que rien, jamais, ne soulagerait cette douleur qui le tiraillait, et qui lui faisait se sentir vide. Personne jamais ne comblerait le vide qu’elle venait de créer en le quittant. On n’oublie jamais son premier amour, d’autant plus, s’il nous est arraché brutalement.

Il erra de longues minutes dans le couloir près de la chambre de Peyton, quand soudain il les vit tous arriver. Il lui semblait qu’ils s’approchaient de lui à travers une brume épaisse car il n’arrivait pas à distinguer clairement leurs traits. Il se sentait perdu dans un horrible songe, un songe qui avait commencé lors d’une magnifique journée de printemps et qui venait de se terminer ici, dans la froideur d’un hôpital.
Il vit le père de Peyton se précipiter dans la chambre et crût sentir sa mère lui prendre la main. Il n’en était pas sûr. Il ne sentait plus rien. Il avait l’horrible impression de marcher à côté de son corps comme un fantôme qui errait sans but à la recherche de sa vie perdue. Elle l’entraîna vers la sortie d’une main ferme et le fit monter dans la voiture. Elle démarra sans un mot. Les mains de Lucas étaient agrippées à la portière comme s’il avait peur que le cauchemar ne se reproduise. Il ne parla pas durant le trajet et garda les yeux fermés jusqu'à ce qu’elle coupe enfin le moteur. Alors comme pris d’une folie destructrice, il sortit du véhicule et se rua vers la maison. En entrant dans sa chambre, il se mit à renverser tout sur son passage. Il brisa le miroir et regarda ses mains pleines de sang. Il s’affala au sol dans les débris, las.
Karen était tranquillement assise dans le salon. Elle écoutait la fureur de son fils qui se déchaînait contre cette injustice. Ses yeux soudain s’emplirent de larmes, plus aucun bruit ne provenait de la chambre de Lucas. Elle se leva et s’approcha de la porte qu’elle poussa. Elle grinça et Lucas se retourna le regard en feu.

-Ne viens plus jamais me dire que chaque chose a une raison d’être. C’est ce que je lui ai dit avant qu’elle ne grille ce feu. Je lui ai dit que rien n’arrivait par hasard. Je l’ai laissé mourir sans rien faire...Comment ai-je pu ?

Il se prit la tête entre les mains et Karen s’approcha de lui, enjambant les débris sur le sol. Elle le prit dans ses bras et soudain il pleura. Elle le berçait, comme quand il était petit et qu’il s’était ouvert le genou en tombant de vélo.
La blessure guérirait mais la cicatrice serait éternelle.
...
Il ne supportait plus de fermer les yeux, à chaque instant il voyait la voiture les percuter et le sang de Peyton couler le long de son visage meurtri. Il n’arrivait pas à remonter la pente. Il sentait qu’elle laisserait toujours un vide dans sa vie et dans son coeur. Il n’avait pas eu le temps de la connaître vraiment, d’apprendre à l’aimer, à l’aider, à la soutenir dans les moments difficiles.
...
Les mois passèrent et il se retrouva devant la tombe de Peyton au cimetière de Tree Hill. Il venait souvent ici, pour lui parler de sa journée ou bien simplement pour se recueillir. Mais aujourd’hui était un jour particulier. Le temps avait fait son œuvre, et la blessure semblait cicatriser lentement. Il pouvait à nouveau sourire en pensant a elle, et il ne s’attendait plus à la croiser dans les couloirs du lycée. Ce drame avait beaucoup éprouvé la communauté de Tree Hill. Il semblerait que certaines personnes aient enfin ouvert les yeux. La vie est un long combat et rien n’est jamais acquis. Ils avaient tous changés, ils avaient grandi et compris beaucoup de choses. Ils profitaient tous pleinement de leur jeunesse, sachant bien que la vie pouvait les rappeler à l’ordre à n’importe quel moment.

-Finalement Peyton, tout a une raison d’être. Tu resteras toujours mon plus bel ange, mon plus beau souvenir. J’ai suivi ton conseil. J’ai parlé avec mon coeur et j’ai réussi. Je l’ai écrit...

Un sourire joua sur ses lèvres. Il pouvait imaginer ses lumineux yeux verts lui sourire en retour. Il était persuadé qu’elle était enfin heureuse, même si c’était loin de lui, loin de tous ceux qui pleuraient son absence.

-Il est pour toi. Il parle de toi, il vit pour toi. Ce roman, c’est ma vie, la notre et toutes ses blessures qu’un adolescent ne devrait même pas avoir à affronter. J’espère qu’il saura les toucher tous comme tu m’as touché mon ange. Je ne veux pas changer le monde, je voudrais juste le rendre meilleur rien qu’un temps...Le temps d’un roman, d’une lecture, un après midi d’été sur la terrasse d’une maison. Je t’ai apporté une rose. Elles viennent à peine d’éclore, ce sont les premières, mais ce sont les plus belles. Je reviendrais ma Peyton, je reviendrais toujours vers toi, tu le sais bien. Même s’il semblerait que la blessure cicatrise lentement, je ressens encore ce manque, il n’y a qu’ici près de toi que je me sens bien, serein et confiant. J’espère que l’avenir qui nous attend sera clément, je n’aurais pas le courage d’affronter la mort encore une fois, c’était déjà assez dure de renoncer à toi...Je t’aime.

Il se pencha et lentement, posa une rose blanche sur la tombe. Ses yeux fixèrent soudain le ciel bleu et il murmura dans la brise légère :

-Merci.

Il se redressa et quitta le cimetière, il s’éloigna entre les tombes comme un somnambule mais avec un doux sourire aux lèvres. Il venait de souhaiter un bon anniversaire à son ange...



Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jerseeey.skyrock.com/
Sosso
Mrs Foster <3
Mrs Foster
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6465
Age : 25
Etudes : En 1ère ES =)
Date d'inscription : 08/12/2006

Profil
Humeur:

MessageSujet: Re: Fan-Fiction   Sam 28 Juil - 18:50

Ouais je l'ai déjà lu, maiiis c'est trop triste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fan-Fiction   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fan-Fiction
Revenir en haut 
Page 38 sur 38Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lucas et Peyton de One Tree Hill :: Le Karen's cafe :: Arts of Tree Hill :: Fan Fics-
Sauter vers: